Notion de Construction > Récupération de l'Eau de Pluie

Récupération de l'Eau de Pluie

Les maisons Quartier Durable protègent l’eau potable

 

Pour réduire la facture d’eau potable nos maisons utilisent la

RECUPERATION D’EAU DE PLUIE

Ressource inépuisable : L’eau de pluie dite « météorite » est une ressource d’eau inépuisable. En France, les nappes souterraines et les rivières dans lesquelles l’on prélève l’eau qui va être transformée en eau potable sont constituées à 93% d’eau de pluie.

Ressource saine : L’eau de pluie, en fonction de son environnement, est très peu polluée. La pollution qu’elle contient est sous forme solide à plus de 90% et non sous forme dissoute. L’essentiel de la pollution des eaux pluviales est donc sous forme particulaire, ce qui peut être éliminé aisément par système de filtration et de décantation.

Ressource de qualité : La douceur et la neutralité de l’eau de pluie permettent de protéger les canalisations et les cumulus des risques d’érosion et d’entartrage. L’eau de pluie récupérée n’est pas calcaire donc l’utilisation de produits d’entretien pour les toilettes par exemple et les canalisations, n’est plus nécessaire. Cela préserve ainsi les nappes phréatiques car ces produits sont très souvent polluants.

Avantages pour la santé : L’eau potable issue du réseau public de distribution est particulièrement chlorée pour éviter tout risque bactériologique à court terme. Le chlore est un produit peu onéreux mais n’est pas sans conséquence sur la santé. Il est nettement plus simple et naturel de filtrer et purifier l’eau de pluie. Celle-ci étant moins calcaire et moins chlorée que l’eau du réseau de distribution classique, elle est bénéfique à la peau car nettement moins agressive et permet d’éviter des désagréments tels que des problèmes d’allergie cutanée.

le de zone tampon: En cas de fortes précipitations, la citerne de récupération d’eau de pluie va jouer le rôle de zone tampon. A grande échelle, cela peut permettre aux stations d’épuration de mieux gérer les afflux importants en eau et ainsi restreindre les risques de saturation.

Impact écologique : Le fait que l’eau de pluie soit récupérée, utilisée puis polluée dans l’habitation va permettre un recyclage moins contraignant pour les stations d’épuration. En effet, les eaux de pluie non récupérées coulant sur les voies publiques par exemple, se chargent de polluants lourds qui sont nettement plus difficiles à traiter.

Geste éco-citoyen : La gestion de l’eau constitue un enjeu majeur du développement durable. L’idée selon laquelle l’eau est une ressource inépuisable a été longtemps ancrée dans les habitudes de consommation mais il est clair qu’aujourd’hui la préoccupation est de mise. Il est temps que chacun prenne sa part de responsabilité pour améliorer la gestion et l’utilisation de cette ressource. Nos voisins européens comme la Belgique ou l’Allemagne ont depuis longtemps pris conscience de cette réalité, ainsi chaque construction neuve doit impérativement comporter un système de récupération d’eau de pluie.

Avantage économique : L’eau devient une denrée rare et son prix ne cesse d’augmenter, il a doublé depuis les dix dernières années. Ce n’est pas l’eau en elle-même qui détermine son prix mais les coûts liés à son acheminement et à son traitement. En France, le réseau d’eau potable est dans un état vétuste et ne répond pas nécessairement aux exigences des normes européennes. Cela implique donc un programme de remise aux normes des réseaux dans les années à venir et donc des coûts qui vont être supportés pas le consommateur.

Autonomie : En récupérant et en valorisant l’eau de pluie, cela peut permettre une certaine autonomie face aux restrictions régionales qui sont mises en place en cas de canicule notamment.

Ressource inépuisable mais variable : Le cumul des précipitations est variable d’une année à l’autre mais la tendance est à la hausse depuis le début du vingtième siècle, avec une hausse moyenne de 90,1 mm par siècle (Source : CNRS).