Notion de Construction > Isolation des Combles

Isolation des Combles

 

 

Les maisons Quartier Durable utilisent les qualités isolantes du bois

  Pour l’isolation des  COMBLES nous avons retenu la

OUATE DE CELLULOSE

Il s’agit d’un produit isolant fabriqué à partir de journaux recyclés ou des chutes de coupe de papier vierge récupérées dans les imprimeries. Le papier est moulu puis mélangé à du sel de bore.

 La ouate de cellulose est utilisée soit en vrac, par déversement ou insufflation, soit sous la forme de panneaux isolants semi-rigides.  Elle est aujourd’hui considérée comme l’un des meilleurs isolants écologiques et contrairement à de la laine minérale, elle permet notamment une isolation thermique optimale pendant toute l’année.

 En règle générale, la ouate de cellulose est insufflée, ce à l’aide d’une machine spécifique. La densité varie de 50 à 60 kg/m3 et est fonction de son usage : isolation de la toiture, des planchers ou des murs

  

Impact environnemental : La matière première est issue de filières de recyclage donc l’énergie grise de la ouate de cellulose, soit l’énergie nécessaire à sa fabrication et son transport, est très faible. Cette énergie grise s’exprime en kWh/m3 : pour la cellulose, elle est de 30 à 50 kWh/m3 alors que pour la laine de roche, elle est de 150 kWh/m3 et de 250 kWh/m3 pour la laine de verre.

- Etanchéité à l’air : L’isolation par la ouate de cellulose apporte une étanchéité à l’air supérieure aux isolants utilisés en règle générale. Selon une étude réalisée par l’Université du Colorado, qui a comparé les performances énergétiques d’un bâtiment isolé par de la ouate de cellulose à un bâtiment isolé par de la laine de verre, l’étanchéité à l’air de la ouate de cellulose était supérieure à hauteur de 38%.

Matériau sain : La ouate de cellulose est une fibre non toxique et non irritante, elle ne comporte ni amiante, ni fibres minérales, ni aldéhydes. Elle n’est pas conductrice de champs magnétiques ou électriques.

Matériau très résistant : Grâce à l’ajout d’un adjuvant naturel, le sel de bore, la ouate de cellulose présente une forte résistance aux insectes notamment les insectes xylophages ainsi que face aux rongeurs. Par d’autres spécificités techniques, la ouate de cellulose est particulièrement résistante au feu et aux moisissures.

- Isolation optimale : La ouate de cellulose permet de lutter très efficacement contre les ponts thermiques car lorsqu’elle est insufflée, elle se loge dans chaque aspérité.

Déphasage important : Le déphasage, c’est le temps que la chaleur met pour pénétrer les parois. Pour la laine minérale, ce temps est de 3 heures contre 15 heures pour la ouate de cellulose (en fonction de l’épaisseur de l’isolant). Ainsi, cela permet de limiter les surchauffes dans l’habitat pendant la période estivale. La ouate de cellulose est considérée comme l’isolant résistant le mieux aux aléas climatiques.

Isolation acoustique : La ouate de cellulose a la particularité de freiner et de dissiper les ondes sonores. Avec un coefficient d’affaiblissement phonique de l’ordre de 20 à 25 décibels pour 100 mm dosé à 50 kg/m3, ses qualités d’absorption sonore sont optimales et protègent ainsi de tous les bruits parasitaires tels que les bruits liés au voisinage, à la circulation, au trafic aérien,…